Skip to main content

Flux de trésorerie libre : la clé pour l’évaluation d’une entreprise

Le flux de trésorerie libre constitue l’un des indicateurs les plus importants d’une entreprise, non seulement pour l’entreprise elle-même mais également pour les actionnaires, et ce tant pour la distribution des dividendes que pour son évaluation. En voici les base les plus importants en un coup d’œil.

Qu'est-ce que le flux de trésorerie libre? Une définition

Le free cash-flow (FCF), ou flux de trésorerie libre, est l'un des principaux indicateurs en matière de liquidités. Il indique de combien d'argent une entreprise dispose pour distribuer des dividendes ou racheter des actions, et ainsi faire participer les actionnaires au succès de l'entreprise. Le flux de trésorerie libre est défini comme le flux de trésorerie opérationnel moins le flux de trésorerie provenant des activités d'investissement.

Pourquoi le flux de trésorerie libre est-il important?

Le flux de trésorerie libre est un indicateur particulièrement important et utile, surtout pour les investisseurs mais également pour les bailleurs de fonds. Il mesure la capacité financière d'une entreprise à rembourser ses emprunts ou à verser des dividendes. Le flux de trésorerie libre est donc un instrument important pour les décisions d'investissement. Son avantage: le flux de trésorerie libre ne peut pratiquement pas être faussé par des astuces comptables. Certes, les entreprises anticipent parfois des investissements importants ou les reportent à une période ultérieure afin d'influencer le flux de trésorerie libre. Mais étant donné que les activités d'investissement en sont exclues, les actionnaires disposent d'une image fidèle des moyens financiers dont l'entreprise dispose pour distribuer des dividendes.

Mesuré sur plusieurs années, le flux de trésorerie libre est un indicateur financier important, car il révèle si une entreprise est en mesure de maintenir son équilibre financier sur le long terme.

C'est la raison pour laquelle le flux de trésorerie libre est volontiers utilisé comme base d'évaluation d'une entreprise, et ce par le biais du "discounted cash-flow" (DCF): l'on y suppose qu'une entreprise vaut exactement ce qu'elle générera à l'avenir comme flux de paiement pour les bailleurs de fonds. Pour ce faire, il convient de calculer la valeur de tous les flux de trésorerie libre futurs. Plus cette valeur, c'est-à-dire le flux de trésorerie libre, est élevée, plus l'entreprise a de valeur. Le DCF se base donc sur des hypothèses concernant les flux de trésorerie libres futurs (c'est-à-dire escomptés).

Mais attention: la complexité de l'estimation des flux de trésorerie libres futurs est grande. La méthode DCF partant du principe que la durée de vie de l'entreprise est illimitée, une valeur dite résiduelle est calculée pour le flux de trésorerie libre en dehors d'une période de planification clairement définie. Même de petites différences dans les estimations peuvent entraîner d'importantes différences de valeur.

Malgré cela, la méthode DCF est considérée comme la plus complète et la plus reconnue pour déterminer la valeur d'une entreprise. Utilisé correctement, le DCF est un indicateur fidèle permettant de chiffrer très précisément la valeur d'une entreprise.

Comment calculer le flux de trésorerie libre?

Le flux de trésorerie libre peut être calculé à l'aide d'une méthode directe ou indirecte :

Déterminer le flux de trésorerie libre: méthode directe

Résultat annuel

+ amortissements

+/- variation des provisions à long terme

= flux de trésorerie brut

- Impôts

- Prélèvements sur fonds propres

+/- dotation ou dissolution de réserves

= flux de trésorerie net

- Investissements

+ désinvestissements

= flux de trésorerie libre

 

Déterminer le flux de trésorerie libre: méthode indirecte

EBIT

- Impôts

+ amortissements

+ constitution / - suppression de provisions à long terme

= Flux de trésorerie d'exploitation (brut avant intérêts)

+ désinvestissements

- Investissements

+/- variation des actifs circulants nets (ACN)

= Flux de trésorerie libre

En conséquence, le flux de trésorerie libre représente tous les flux de liquidités restant dans l'entreprise, moins les investissements et plus les désinvestissements.