Skip to main content
Publié le:    Catégorie: Création d’entreprise

Création d’entreprise en temps de crise: mode d’emploi

Création d'entreprise en temps de crise | Infoniqa Blog

Étonnamment, de nombreuses entreprises voient le jour en cette période de crise liée au coronavirus, tout particulièrement dans le secteur de la restauration. Outre les règles générales qui s'appliquent lors de la création d'une entreprise, il convient dans cette branche de bien tenir compte de certaines particularités.

Création d'entreprise en temps de crise

Cela peut paraître contradictoire: durant cette pandémie, le nombre d'ouvertures de locaux destinés à la restauration s'est avéré plus important qu'il ne l'avait été depuis longtemps. Mais à y regarder de plus près, cette évolution s'explique par le fait que de nombreux restaurants, bistrots et bars déjà en mauvaise posture avant la crise ont fait faillite. De nombreux jeunes entrepreneurs saisissent alors l'opportunité pour réaliser un rêve qu'ils caressaient depuis longtemps. Une opportunité avantageuse, à première vue.

Toutefois, la création d'une entreprise constitue toujours un risque à bien peser et à mûrement réfléchir. Démarrer une entreprise de restauration en pleine pandémie est un pari doublement risqué, et la préparation doit donc être parfaite. Les erreurs ou les négligences peuvent en effet rapidement conduire à la faillite.

Un plan d'affaires? Indispensable.

«La première étape vers la création d'une entreprise doit toujours être un plan d'affaires robuste», déclare Michele Blasucci, CEO de startups.ch. Lors de l'élaboration du plan d'affaires, il convient de clarifier d'emblée de nombreuses questions:

  • Analyse SWOT: forces, faiblesses, opportunités et risques du projet.
  • Que souhaite-t-on proposer exactement?
  • Qui sont les clients cible?
  • Que fait la concurrence?
  • Comment souhaite-t-on faire de la publicité?

Enfin, l'essentiel est de faire confluer le tout au sein d'un plan financier: recettes, dépenses et coûts d'investissement. «Si le plan financier n'est pas solide et ne prévoit pas de réserves, il sera très difficile de passer le cap des premières années», souligne Blasucci.

Lors de la reprise d'un établissement de restauration, la question du rachat de l'infrastructure (appareils de cuisine, mobilier, vaisselle, etc.) se pose également toujours. Dans ce cas, l'expert en startups Blasucci conseille de faire appel à un spécialiste. «Nous recommandons fortement les estimateurs officiels de Gastrosuisse. Ils connaissent bien le marché et leurs estimations ont toujours été très correctes pour les deux parties».

Comme lors de n'importe quelle autre création d'entreprise? Pas tout à fait.

La question demeure: pour quelles raisons un nouvel établissement venant en remplacer un autre au même endroit devrait-il avoir davantage de succès? Pour y répondre, il convient de se pencher sur le passé de l'entreprise ayant fait faillite, car connaître les raisons de cet échec peut permettre d'éviter les mêmes erreurs:

  • Le quartier a-t-il changé?
  • L'offre était-elle trop chère?
  • Était-ce dû au personnel?
  • La concurrence était-elle trop forte?

Les réponses à toutes ces questions doivent venir étoffer le concept à la base du projet de nouvelle entreprise. Ouvrir le même restaurant au même endroit avec le même concept, tout en espérant que cela marchera, n'est pas nécessairement une bonne idée. L'ouverture d'un établissement de restauration est à bien des égards semblable à la création de n'importe quelle autre entreprise. Deux points l'en distinguent toutefois clairement, et il est important de les prendre en compte dans la planification:

  • Personnel: la planification du personnel est essentielle. Avec trop de personnel, l'entreprise n'est pas rentable. Inversement, trop peu de personnel fera que les clients ne seront probablement pas satisfaits et ne reviendront pas. Le plus judicieux est de disposer d'une base fixe de personnel, complétée par du personnel qualifié travaillant sur appel.
  • Ouverture: généralement, les créateurs d'entreprise doivent compter avec un déficit au cours de la première ou des deux premières années. Dans le cas d'une entreprise active dans la restauration, cela n'est pas le cas: «Au début, surtout dans les grandes villes, beaucoup de clients viennent par curiosité», déclare Michele Blasucci. «C'est la raison pour laquelle il est important que tout fonctionne parfaitement dès l'ouverture». Le personnel est formé, les procédures perfectionnées, et les clients satisfaits deviendront peut-être des habitués. Durant cette phase, il est possible de réaliser de bons bénéfices qui permettent de constituer des réserves. Après trois ou quatre ans, il peut s'avérer nécessaire de procéder à des rénovations ou à une modification du concept. Le cycle recommence alors.

Pour conclure, Michele Blasucci souligne un point important: «Concentrez-vous sur votre idée centrale! Cette focalisation est la recette du succès de toutes les entreprises qui réussissent».

Vous trouverez également d'autres conseils destinés aux créateurs d'entreprise sur http://kmusupport.ch/

Infoniqa One Start pour créateurs d’entreprises | Infoniqa Blog
Comment élaborer un plan d'affaires ? | Infoniqa Blog
Article lié
Etablir un plan d’affaires: manière de procéder

Canvas, SWOT, TAKE OFF – avec le bon model d’analyse, le plan d’affaires comporte les outils nécessaires à l’aventure qu’est le travail…

Publié le: 11/08/2021
Comment fonctionne l’inscription au registre du commerce ?
Article lié
Comment fonctionne l’inscription au registre du commerce ?

L’inscription au registre du commerce fait partie de la fondation d’une entreprise. Mais au fait, qui doit s’y enregistrer? De quoi faut-il…

Publié le: 11/02/2021
Comment transformer une offre en commande  | Infoniqa Blog
Article lié
Comment transformer une offre en commande

Les entreprises décrochent les commandes à travers des offres attrayantes, claires, et surtout complètes. Nous vous présentons ici les…

Publié le: 10/14/2021
Retour